info

Signalétique (pour ne pas se perdre au centre)

Les panneaux ont été finalement installés. On a fait du bon boulot, tout le monde trouve ça chouette.

La pyrogravure est difficile au début mais au fil des séances on a fini par s’habituer.

Il nous reste à finir celui du Parking du haut.

Nous sommes heureux d’avoir fait ce projet pour les gens qui visitent le centre pour la première fois.

Merci à Mebarek de nous avoir aidés.

Julien, Nicolas

 

Départ de M. Kezel

Chers amis

 

Comme je vous l’ai annoncé en envoyant l’invitation à cette fête du foyer je quitte mes fonctions de direction du CRL à l’issue de cette journée pour prendre une retraite que j’ai retardée de plus de deux ans.

Je voulais rendre les clefs de cette maison quand le moment serait venu de concrétiser le fonctionnement en pôle regroupant le foyer de Sclos, les deux accueils de jour niçois et le centre Labreuille, ce jour est arrivé et c’est mon collègue, Monsieur Mourad REBBANI, embauché sur le secteur « est » il y a six mois qui va reprendre la direction de cet ensemble de structures ;

Il n’y aura donc plus de directeur en présence fixe au CRL ce qui va impliquer une organisation différente où les responsables intermédiaires vont avoir encore davantage de missions en « première ligne ».   je laisserai le soin à M Rebbani de vous expliquer cela.

J’ai donc passé dix années dans cette maison (mais 22 ans à l’APF) où j’ai engrangé pleins de bons souvenirs, ce sont ceux-là que je garderai en partant. Ces dernières années ont été plus difficiles avec l’obligation de faire face aux restrictions budgétaires qui nous ont été imposées et d’aller vers des organisations du travail différentes afin d’optimiser cette fabuleuse énergie humaine des salariés pour accompagner les résidants dans leurs projets de vie et tenter de compenser au mieux leur handicap. Je remercie ces salariés qui sont investis quotidiennement dans ce travail exigeant où il faut allier professionnalisme, technicité, capacités relationnelles et chaleur humaine.

Le changement est toujours générateur d’incertitude et d’appréhension mais il est aussi moteur de la vie, en tous cas nous allons vers quelque chose de vivant car du changement il y en aura encore et sans doute davantage avec l’avènement dans deux ans du nouvel établissement de Nice et la réhabilitation complète du CRL. C’est peut-être là mon plus fort regret : ne pas avoir pu mener à bien ce projet de réhabilitation plus vite et tellement nécessaire pour le confort des résidants et la facilitation de la tâche des salariés.

En ce qui concerne la réorganisation mise en place en mars au CRL contrairement à ce qui a pu être dit son seul objectif n’était pas les économies pour autant indispensables afin de sauver notre Etablissement. Elle a aussi été l’occasion de répartir différemment les temps de travail et de trouver ainsi des plages de disponibilité des salariés consacrées à l’accompagnement des résidants de façon personnalisée. En mai c’est ainsi 32 Journées qui ont été directement consacrées aux résidants et en juin 28. C’est un véritable « plus » dans la qualité de notre accompagnement et j’ai plaisir à le souligner aujourd’hui.

Mais M Rebbani continuera tout cela je n’en doute pas avec brio, le fait de partir en retraite est pour moi avant tout l’occasion de laisser l’espace nécessaire pour que d’autres puissent maintenant exprimer leur talent.

Un grand merci à vous tous, résidants, salariés, familles qui m’avez supporté aussi longtemps (on peut choisir l’un ou l’autre des deux sens de ce mot « supporter » !) et tous mes vœux pour l’évolution engagée de ce lieu de vie qui nous tient tant à cœur.

 

Robert KEZEL le 24 juin 2017.

 

Départ de M. Kezel, l'au revoir de l'équipe d'animation

Nous vous remercions pour toutes ces années de dévouement pour le centre et les résidants.

Pour votre calme, malgré les énormes difficultés rencontrées.

 

Être directeur, c’est être aux yeux de tous, le responsable de tous les problèmes, un poste non enviable ou il faut avoir une maîtrise de soi extraordinaire et vous l’avez eu.

 

M. Kezel, à nos yeux, vous avez toujours été juste, accessible et réfléchis sur toutes les demandes formulées.

 

Même si vous répondiez par la négative nous savions bien que vous n’étiez pas dieu, ni le seul décideur. Et quand vous pouviez être décideur, vous avez beaucoup pris sur vous, pour nous permettre de continuer certaines activités que vous auriez condamnées en cas de problème. Vous avez donné beaucoup pour le bien-être des résidants.

 

Donc pour tout ça, nous vous remercions du fond du cœur d’avoir été notre directeur durant toutes ces années. Et nous vous souhaitons une retraite harmonieuse et bien méritée.

 

Au revoir M. Kezel

L’équipe d’animation

Nombre de visites

merci de votre visite